Les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont des médicaments couramment utilisés dans la vie quotidienne. Elle agit contre la douleur, la fièvre et les inflammations. Ces molécules ont une action sur la prostaglandine qui leur permet de bloquer les processus inflammatoires. Indication, mode d’administration, effets indésirables… Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur les AINS.

Quand prendre un AINS ?

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens aident à soulager différents maux. Ils sont souvent prescrits lors pour leur propriété antalgique et antipyrétique. On l’utilise notamment lors

  • d’une fièvre,
  • des règles douloureuses,
  • des maux de tête,
  • des douleurs traumatiques (entorse, douleur musculaire…),
  • une arthrose,
  • un rhumatisme inflammatoire,
  • une colique néphrétique,
  • une goutte…

Ce médicament est délivré après la présentation d’une prescription médicale. Selon la présentation, il peut être administré par voie orale, rectale ou par injection.

Les AINS peuvent aussi se présenter sous forme de gel ou crème. Ils sont généralement utilisés pour soulager une douleur locale. De nombreux patients l’utilisent pour traiter les douleurs d’arthrose ou les contusions.

Quelles sont les contre-indications des anti-inflammatoires non stéroïdiens ?

Les AINS ne sont pas des médicaments anodins. Ils doivent être administrés avec précautions. Voici quelques circonstances où il ne faut pas prendre un anti-inflammatoire non stéroidien.

  • si vous présentez une allergie à ce genre de médicament ou aux médicaments de la famille de l’aspirine ;
  • dans le cas d’antécédents de saignement digestifs relatifs à la prise d’AINS ;
  • dans le cas d’une maladie hépatique ;
  • dans le cas d’une insuffisance cardiaque ou rénale grave ;
  • dans le cas d’un ulcère gastrique ou duodénal ;
  • Chez la femme enceinte.

Il faut également prendre les AINS tels que le diclofénac, l’acéclofénac et le célécoxib si vous avez eu un épisode d’infarctus du myocarde, de syndrome coronarien ou d’AVC.

Dans tous les cas, il faut toujours demander l’avis de son médecin ou de son pharmacien avant de prendre ce genre de médicament.

Quels sont les effets indésirables des AINS ?

Les anti-inflammatoires non stéroidiens peuvent engendrer des effets indésirables à savoir des

  • maux de tête et vertiges,
  • nausées,
  • douleurs d’estomac,
  • ulcères ou hémorragies digestives,
  • réactions allergiques (éruption cutanée…),
  • atteinte rénale.

Dans certains cas, la prise d’AINS peut provoquer d’effets indésirables relativement graves comme une fatigue intense, une baisse importante de la quantité d’urine, une crise d’asthme, une douleur gastrique importante… Si vous êtes confrontés à une de ces situations, il convient d’arrêter immédiatement le traitement et de consulter un médecin.

Il faut noter que les effets indésirables de l’AINS sont beaucoup plus fréquents chez les personnes âgées. Il est donc recommandé de prendre le médicament à la dose minimale efficace et pendant une période relativement courte pour limiter les éventuels dégâts.

Quels sont les AINS les plus utilisés ?

Voici une liste des médicaments anti-inflammatoires les plus courants.

  • Ibuprofène : Advil®, Algifène®, Antarène®, Brufen®, Ergix®, Gélufène®, Ibuprofène®, Nureflex®…
  • Kétoprofène : Bi-profénid®, Kétum®, Profénid®, Topfena®, Toprec®,
  • Indométacine : Ainscrid LP®, Chrono-indocid®, Indocid®…
  • Naproxène : Apranax®, Naprosyne®…
  • Sulindac : Arthrocine®…
  • Acide niflumique : Nifluril®…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *